Subvention de voyage offerte par le GCEP

Les subventions de voyage du GCEP ont été conçues pour venir en aide aux personnes qui habitent un pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire, qui collaborent avec un membre du GCEP, et qui désirent participer à la rencontre scientifique annuelle. Il est possible d’accorder jusqu’à deux subventions par année.

  • À qui s’adressent ces subventions ?
    • Elles visent à aider du personnel infirmier en endocrinologie pédiatrique, et des résidents, boursiers ou membres de la faculté d’endocrinologie pédiatrique, qu’ils soient de la relève ou à mi- carrière, et qui habitent un pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire (selon la liste établie par la Banque mondiale).
    • Le candidat doit être connu et soutenu par un membre en règle du GCEP.
    • Un résumé d’exposé doit accompagner toute demande émanant d’un résident ou d’un boursier, et bien que ceci ne soit pas obligatoire pour une personne qui travaille en soins infirmiers, il n’en demeure pas moins préférable pour eux d’inclure également un résumé d’exposé. Les rapports de cas sont acceptés.
    • Outre le résumé d’exposé, le candidat doit également soumettre son CV ainsi qu’une lettre d’appui provenant d’un membre du GCEP.
    • Les demandes doivent être acheminées à Dr Seth Marks, président du comité scientifique du GCEP.
  • À quoi servent ces subventions ?
    • Enregistrement gratuit pour assister à la rencontre scientifique annuelle.
    • Aucuns frais pour le partage d’un hébergement.
    • Assistance financière pouvant aller jusqu’à 600 $ pour frais de transport.
  • Quand doit-on envoyer sa demande ?
    • La date limite pour assister à la rencontre scientifique de 2020 est le 10 septembre 2019, et les acceptations seront connues au 30 septembre 2019.
  • Décisions
    • Les décisions seront prises par le président ou la présidente du comité scientifique du GCEP et du comité de révision des résumés.
    • Les décisions seront fondées sur la qualité de la demande ainsi que sur la mesure des besoins.
    • De façon générale, un membre du GCEP peut soutenir une candidature.
    • S’il advenait qu’il y ait plus de demandes que de disponibilité de parrainage, le nombre de parrainages antérieurs de la part de ce membre du GCEP serait alors pris en considération.